Publicité
Annonce
Actualités

Nouveau Parti de Laurent Gbagbo: Mauvaise nouvelle Pour Affi N’Guessan

Annonce
Depuis l’annonce de la création du nouveau parti de l(ex-président Laurent Gbagbo, commence une vague de démission dans le camp FPI de Pascale Affi N’guessan. En effet, après le départ de plusieurs cadres, c’est le tour du professeur Assi Benié. Le professeur Benié, Vice-président chargé de la Régulation, la Privatisation, la Concurrence et la Bonne gouvernance, quitte le FPI d’Affi pour rejoindre le nouveau parti du président Gbagbo.
« J’ai l’honneur de porter à la connaissance des militants du Front Populaire Ivoirien, de la communauté nationale et internationale que pour raisons personnelles, j’ai remis, au Premier Ministre Pascal AFFI NGUESSAN, Président du Front Populaire Ivoirien, ma démission du poste de Vice-président chargé de la Régulation, la Privatisation, la Concurrence et la Bonne gouvernance que j’occupais depuis 2016.
C’est le lieu d’exprimer ma gratitude et ma reconnaissance, d’abord au Président Pascal AFFI NGUESSAN pour la confiance qu’il nous a toujours manifestée ainsi que la riche expérience qu’il a bien voulu partager avec nous ses collaborateurs, ces dernières années ;
ensuite au Président Laurent GBAGBO pour m’avoir mis le pied à l’étrier de la vie politique, dès l’entame de son mandat à la magistrature suprême.
Pour la suite, je me mets à la disposition du Président Laurent GBAGBO pour qui j’ai la plus haute estime.
Je comprends que cette décision, du reste, parfaitement et humblement assumée, puisse susciter divers commentaires et interprétations, compte tenu de la période extrêmement sensible que nous traversons en ce moment.
En tout état de cause, ce qui m’apparait essentiel et que je voudrais qu’on retienne est que je ne suis opposé ni à GBAGBO, ni à AFFI, deux personnalités, deux leaders qui, pour moi, sont parmi les figures marquantes de l’histoire de la gauche en Côte d’Ivoire, deux des principaux artisans du multipartisme dans notre pays, après l’indépendance.
Aussi, les divergences qui les opposent aujourd’hui ne devraient-elles pas faire oublier leur combat, voire leur sacrifice, pour le triomphe des valeurs de la gauche démocratique dont la particularité est de placer l’être humain au cœur de l’action politique. »
Fait à Abidjan le 09 septembre 2021
Joseph ASSI BENIÉ
Agrégé de droit public et de science politique

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page