Publicité
Annonce
Actualités

Laurent Gbagbo: Il fallait écarter un homme gênant, un concurrent gênant, alors on m’a mis là-bas

Annonce
Pendent son discours à Mama, l’ancien président ivoirien, Laurent Gbagbo est revenu sur son premier jour en prison. En effet, le président Laurent Gbagbo dans son discours, a expliqué que lorsqu’on lui a fait savoir les faits qui lui ont été reprochés, il a compris qu’il reviendrait au pays.
« J’ai vu Fatou BENSOUDA arriver et puis réciter tout ce pour quoi on m’accuse. Je dis c’est à cause de ça là? Donc il n’ y a rien. J’ai dit; Me Altit, ce que je t’avais dit qu’il n’ y a rien là, il n’ y a rien. Tu peux me défendre. Effectivement, il n’y avait rien…
Il y a des témoins même qui venaient, on leur demande; quel est le nom de ton village? Il dit attends je vais chercher… Il y en a, on leur demande; vous connaissez le monsieur-là? Il dit; je ne l’ai jamais vu… Ce n’était pas sérieux. Il fallait écarter un homme gênant, un concurrent gênant, alors on m’a mis là-bas.
Mais je ne regrette pas parce que si j’était venu avec un titre de criminel, c’est vous tous qui alliez avoir honte. Or les blancs qui ne connaissent pas nos petites querelles ici-là, ont su que je ne suis pas un criminel. »

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page