Publicité
Annonce
Actu PeopleActualités

Affaire R Kelly : une accusatrice veut qu’il admette sa culpabilité pour cette raison

Annonce

Le célèbre chanteur américain R Kelly de son vrai nom Robert Sylvester Kelly fait toujours la une des journaux à cause des accusations notamment d’agressions se.xuel.les dont il fait l’objet.

Kitty Jones, une de ses accusatrices, a abordé la question tout en estimant qu’il a seulement deux façons pour réparer ses actes. Selon les informations relayées par le média américain TMZ, celle qui est intervenue dans le documentaire Survivor, a déclaré que R Kelly doit prendre ses responsabilités et suivre une thérapie. Pour elle, l’ancienne gloire du RNB doit également accepter le mal qu’il a causé à ses victimes et confier sa vie à Dieu.

Kitty Jones a par ailleurs estimé qu’un traitement de santé mentale lui sera très bénéfique. Notons que ces propos interviennent après que le producteur ait fait savoir qu’il n’a pas l’intention de se sui.cid.er. Toujours selon TMZ, il a avait été sanctionné et placé sous surveillance anti-sui.cide, dans un centre de détention de Brooklyn, où il est actuellement incarcéré. A cause de cet isolement, il a déposé une plainte contre le centre, tout en soulignant qu’il est soumis à « une punition cruelle et inhabituelle », parce qu’il est une célébrité.

LIRE AUSSI: Salah 4e, Neymar 3e… : voici le top 5 des joueurs les mieux payés de la planète

Pour rappel, R Kelly a été condamné à 30 années d’emprisonnement pour plusieurs crimes sexuels qu’il a commis. Le verdict avait été prononcé, le mercredi 29 juin 2022 par le tribunal fédéral de Brooklyn. Selon ce dernier, il a été pendant plusieurs années à la tête d’un « système » d’exploitation sexuelle de jeunes. Le parquet l’avait par ailleurs qualifié d’ « impudent, un manipulateur, dans le contrôle et la coercition, ne montrant aucun signe de remords ou de respect de la loi ». Dans cette affaire, l’ancienne légende du RNB avait été reconnue coupable en septembre dernier.

Annonce

 

Publicité

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page